PatriciaTendresse
Profile

Blog de PatriciaTendresse

Je suis Patricia Je suis maman de quatre enfan...

    Bonsoir Je vous souhaite une bonne soirée et une bonne nuit Bisous Patricia (Today at 9:05 PM)

  • 11388 visits
  • 327 articles
  • 17649 hearts
  • 18051 comments

Jeux Cinéma 16/10/2018

Voici 5 images de films donnez moi les titres 
Jeux Cinéma
Jeux Cinéma
Jeux Cinéma
Jeux Cinéma
Jeux Cinéma

Tags : Jeux - Cinémas

Bonne Soirée Bonne Nuit 17/10/2018

Tags : Bonne - Soirée - Nuit

Top 30 choses Flippantes Enfants Parents 17/10/2018

Les enfants disent les choses les plus drôles. Non ? Et bien pas ces enfants-là disent eux les choses les plus épouvantables.

Voici une compilation d'histoires effrayantes qui vous feront certainement voir vos enfants d'un autre ½il ...

J'étais avec ma s½ur, son mari et leur fille de deux ans. Nous parlions de proches qui étaient récemment décédés (mon père était mort récemment). Mon beau-frère est allé chercher une photo de sa mère qui était morte dans un accident de voiture alors qu'il avait 6 ans. Quand ma nièce a vu la photo, elle a commencé à rire. Nous lui avons demandé ce qui était drôle et elle nous a regardé et a dit 'c'est mon amie qui chante pour moi'. Je frissonne encore en y pensant.

J'étais en train de border mon enfant de deux ans. Il m'a dit 'Au revoir papa. J'ai dit : 'Nous, on dit bonne nuit'. Il a dit 'Je sais, mais cette fois, c'est au revoir'.
J'ai dû vérifier plusieurs fois pour m'assurer qu'il était encore bien là.

Quand ma cousine avait 2 ans à peu près, sa mère est de nouveau tombée enceinte. Un jour, elle est allée pour embrasser le ventre de sa mère et a dit 'petit frère malade'. Quelques jours plus tard, elle a fait une fausse couche.

Ma s½ur a été heurtée par un conducteur ivre en avril. Elle avait mon neveu de 4 ans avec elle et ma nièce. Quand ma mère est arrivée à l'hôpital, mon neveu lui a demandé s'il pouvait remercier les grands messieurs. Quels grands messieurs Kaiden ? Les grands hommes qui étaient dans la voiture avec moi et qui m'ont serré dans leur bras pour me garder en sécurité. Même l'expert en sinistres n'a pas pu expliquer comment c'était possible que l'un ou l'autre des enfants n'ait aucune égratignure.

Quand mon fils était petit, je lui parlais de la culture des pommes de terre. Je lui décrivais comment s'occuper de la terre pour qu'elle grandissent et il m'a dit : 'J'avais l'habitude de faire cela quand j'étais un vieil homme'.

Pourquoi pleures-tu ?
'Mauvais homme'.
Quel mauvais homme ?
'Là' (en pointant derrière moi un coin sombre dans la salle)
La lampe qui était posée à côté de ce coin sombre est tombée quand je me suis retourné pour la regarder.
Elle a dormi dans notre lit ce soir-là.


Ma mère était en train de surveiller ma fille pendant que j'étais à un rendez-vous avec un médecin et a dit 'Oh non grand-mère. Maman ne reviendra pas aujourd'hui, elle est dans un mauvais, très mauvais accident. Elle ne peut pas venir nous chercher'. J'ai effectivement été victime d'un accident qui a bien failli me tuer. Aucun membre de la famille n'avait encore été averti.

J'étais endormie, et vers 6h, j'ai été réveillé par ma filles de 4 ans qui avait sa tête à quelques centimètres de moi. Elle m'a regardé droit dans les yeux et a chuchoté 'Je veux éplucher toute ta peau'.
J'avais été brûlé par le soleil la semaine précédente et je commencais à peler. Dans mon état de sommeil, c'était assez flippant pendant quelques secondes. Je ne savais pas si je rêvais ou ce qu'il se passait.


Ma s½ur Hailey est née exactement deux mois après la mort de notre arrière-grand-mère. Un jour Hailey s'est réveillée et nous a informés que c'était son 95ème anniversaire. Quand on a essayé de la raisonner, elle a commencé à pleurer en disant que son vrai nom était Irene (le nom de mon arrière-grand-mère), et non pas Hailey. Cela a duré toute la journée et le lendemain elle ne se souvenait de rien.

Aujourd'hui, mon fils de 4 ans m'a dit 'Je pense que nous vivons dans un faux monde et que quelqu'un joue avec nous'. Je lui ai demandé ce qu'il voulait dire et il est devenu encore plus bizarre 'Et bien, il semble que quelqu'un nous fasse faire des choses, mais nous ne pouvons pas le voir parce que nous sommes dans ce monde et ils ne le sont pas'.

Mon enfant de 4 ans avait un ami imaginaire nommé John. Il l'a eu pendant un certain temps, mais il y a quelques mois, il est venu vers moi, complètement sérieux et m'a dit. 'Big John m'a dit qu'il t'aime' puis il est parti. A chaque fois qu'il parlait, il faisait référence à John. Par exemple 'Mon copain John et moi ...'.
Le nom de mon grand-père était John et tout le monde l'appelait Big John. Il est décédé quand j'avais 6 ans. Nous vivions avec lui au moment de son décès et il était une partie énorme de ma vie. Je n'ai jamais parlé de lui en tant que 'Big John' ou même 'John' mais toujours 'grand-père'.


Mon fils de 4 ans et moi étions en train d'attendre notre nourriture à Panera. Pendant que nous étions là, il a commencé à frotter mon ventre et à lui parler. Je lui ai demandé ce qu'il était en train de faire. Il m'a dit qu'il était en train de parler au bébé. Je lui ai dit que je n'étais pas enceinte. Et il a dit 'Il y a un bébé dans ton ventre. Je viens de le voir ramper sur le sol et grimper en toi'.

Ma s½ur a décrit son ami 'imaginaire' en disant : 'Il s'assied sur mon lit et attend sa mère. Il ne peut pas rentrer chez lui à cause de son bras'. Je lui ai demandé ce qui lui était arrivé au bras et elle a dit 'Sa mère lui a roulé dessus quand il dessinait à la craie. C'est pourquoi il pleure toujours, parce qu'il n'aime pas être mort'.

Mon fils de 5 ans m'a demandé quand il allait avoir 23 ans. Je lui ai répondu dans 18 ans, il m'a répondu : 'Bon, j'espère ne pas mourir à nouveau, parce que c'est l'âge auquel je suis allé au ciel'.

Ma famille a récemment déménagé dans une nouvelle maison, dans un nouveau pays. C'était un appartement bien meublé et dans notre chambre, il y avait une peinture qui ressemblait à des cheveux qui flottaient librement dans les airs. Ce n'était pas une peinture agréable ou apaisante, mais j'essayais de faire la paix avec elle. Mon fils avait 2 ans et demi alors. Un jour, je l'ai installé dans ma chambre pour une sieste quand il a dit :'Je ne veux pas dormir dans cette chambre'. Je lui ai demandé pourquoi et il a dit 'Cette peinture me regarde et essaye de me parler et je ne l'aime pas.'

Quand j'avais à peu près 3 ans, nous avons eu un chat qui a donné naissance à des chatons. J'ai demandé à mon père si nous pouvions faire des croix pour eux, ce qu'il a fait. Alors qu'il était en train de les faire, je lui ai demandé 'Ne sont-elles pas trop petites?'.
Papa : 'Qu'est-ce que tu veux dire?'
Moi : 'On ne va pas les clouer dessus?'
Papa (après quelques instants de silence) : 'On ne va pas faire ça'.
Moi : 'Oh...'

Lors d'un vol avec mon fils, l'avion a décollé et a heurté quelques bosses. Les passagers étaient silencieux quand mon fils a hurlé 'ON VA TOUS MOURIR!!!'.

Sur ma route pour aller au travail avec ma fille de 3 ans qui était installée dans le siège arrière, on passait devant un très vieux cimetière tous les jours. Elle me disait que les gens là-bas lui faisaient des signes. Je lui ai dit qu'il n'y avait personne là-bas et lui ai expliqué qu'il s'agissait d'un cimetière. Elle voyait des gens, une école, un magasin et ils lui faisaient signe. Cela a duré plusieurs mois, et chaque jour, elle me le faisait. J'ai raconté cette histoire à un collègue qui vivait dans le coin et a été bluffé. Il a décidé de faire des recherches sur le cimetière et m'a dit que la zone était un lieu où des soldats avaient combattus et où ils ont été enterrés. Il y avait également une petite ville à une certaine époque, Samptown, où se trouvait une école, un petit magasin et certaines personnes y ont vécu. Si cela ne suffisait pas pour me faire peur, un jour m'a fille m'a dit qu'une dame voulait qu'elle aille là-bas. J'ai trouvé un autre itinéraire pour aller travailler depuis ce jour-là.

Nous étions en train de rouler sur une route sombre et enneigée en fin de soirée - dernière étape d'un voyage de 16 heures. Mon fils qui avait autour de 4-5 ans à l'époque était sur le siège arrière et était un peu agité. Il s'est soudain couvert le visage avec une couverture en disant très fort 'Je ne veux pas avoir de verre sur mon visage'. Quelques instants plus tard, un pick-up remorquant des motoneiges a perdu sa remorque quelques voitures devant nous. Heureusement, on a pu l'éviter.

Ma fille était âgée de 3 ans et j'étais en train de la préparer pour la journée. Elle avait été réveillée par des cauchemars presque chaque nuit depuis un mois ou deux. Je lui ai demandé ce qu'elle voulait pour le petit-déjeuner, et elle m'a dit qu'elle voulait le partager avec le bébé mort dans son placard. Je pensais qu'elle voulait parler d'une de ses poupées mais quand je les ai sorties, elle m'a répondu 'non, pas une poupée, le bébé mort qui dort sur le sol du placard la nuit'.

Ma mère m'a dit que quand j'étais enfant, vers l'âge de 4 ans, j'allais chez mon arrière-grand-mère tous les jours pour passer un peu de temps avec elle, et chaque fois que je rentrais à maison, je lui disais 'Dieu soit avec toi', mais un jour, au lieu de lui dire cette phrase, je lui ai dit 'Va avec Dieu'. Selon ma mère, elle m'a corrigé, mais j'ai insisté pour lui dire 'Va avec Dieu'. Cette nuit-là, mon arrière-grand-mère est morte.

Mon fils était en train de chanter doucement tout en coloriant. Je me suis arrêté pour l'écouter mais je n'avais jamais entendu cette chanson auparavant. Je lui ai demandé où il l'avait apprise et il m'a répondu : 'La dame dans ma chambre me l'a chantée'.

Quand j'avais environ 4 ans, ma mère m'a trouvé dans la salle de bain avec toutes mes Barbie, les faisant flotter la tête vers le bas. Quand elle m'a demandé ce que je faisais, je lui ai répondu 'l'homme dans ma garde-robe m'a dit que si je ne le faisais pas, c'est ce qui m'arriverait'.

J'ai fait plusieurs fausses couches.
Ma fille : J'ai rencontré tes bébés qui sont morts, dans mon rêve. Ils veulent que tu saches que tu es une bonne maman.

Top 30 choses Flippantes Enfants Parents
Top 30 choses Flippantes Enfants Parents
Top 30 choses Flippantes Enfants Parents
Top 30 choses Flippantes Enfants Parents
Top 30 choses Flippantes Enfants Parents
Top 30 choses Flippantes Enfants Parents
Top 30 choses Flippantes Enfants Parents
Top 30 choses Flippantes Enfants Parents

Tags : Top - 30 - Choses - Flippantes - Enfants - Parents

Défiguré Cancer Fillette Décès Parents Noyés Né Oreilles Naissances Bébés Tortues Animaux Agonisants Invasions Araignées-loup Femme Tuée 17/10/2018

 Défiguré suite à un cancer, il est expulsé d'un restaurant à cause de son apparence
 
Kirby Evans, un Américain âgé de 65 ans provenant de Caroline du Sud, a survécu à un cancer. Malheureusement, celui-ci lui a laissé de graves séquelles au visage. Lorsqu'il s'est rendu pour boire un café et manger un beignet comme d'habitude au Forks Pit Shop, une station-service qui propose également une petite restauration, il lui a été demandé de partir ou de se couvrir le visage pour ne pas effrayer les clients ! 
C'est sa fille, Brandy, qui a tenu à raconter le calvaire que son père avait vécu sur Facebook : 'Mon père est un survivant du cancer. Il a perdu la vue et le nez à cause de ce terrible cancer. Il est parti et est rentré chez lui en larmes pour me raconter ce qui s'était passé : le propriétaire l'a attrapé par sa chemise et l'a emmené dans son bureau afin de lui demander de se couvrir le visage ou de sortir du magasin'
Kirby Evans était atteint d'un carcinome basocellulaire, un type de cancer de la peau se déclarant au niveau des cellules basales.
N'ayant pas de revenu fixe, l'homme de 65 ans à qui il manque le nez et un oeil, ne peut se permettre une chirurgie de reconstruction.
De plus, sa peau était devenue très sensible, le survivant du cancer ne peut pas porter de cache oeil afin de couvrir ses blessures.
Après cette histoire, Brandy a décidé de lancer une levée de fonds pour aider son père à se payer une chirurgie de reconstruction.
En quatre jours, elle a ramassé 74 067 sur un objectif de 75 000 !
La directrice se l'entreprise s'est exprimée suite aux déclarations de la fille de Kirby Evans mais affirme avoir agi de la bonne manière : 'Je ne vois absolument rien de mal à ce que j'ai fait. Il entrait à l'heure du déjeuner et s'asseyait tous les jours aux kiosques à nourriture. J'ai des factures à payer et je travaille très dur pour faire plaisir aux clients' a t-elle déclaré.
Défiguré Cancer Fillette Décès Parents Noyés Né Oreilles Naissances Bébés Tortues Animaux Agonisants Invasions Araignées-loup Femme Tuée
France - Une fillette de 11 ans poignardée à mort au domicile familial
 
Une petite fille de 11 ans est morte des suites de ses blessures, samedi soir à Castelneudary dans l'Aude. Elle a été découverte poignardée chez elle. Ce sont les voisins qui ont alerté les secours après avoir entendu des cris qu'ils auraient pris pour une violente dispute de couple. Une autopsie sera pratiquée rapidement.

'Lorsque les gendarmes sont arrivés au domicile, ils ont trouvé la fillette inanimée, en présence de sa belle-mère et de son père. Elle avait reçu plusieurs coups portés par arme blanche. Les secours ont tenté de la réanimer mais ils n'ont pu constater son décès, à 1h04' précise la source proche de l'enquête.
Défiguré Cancer Fillette Décès Parents Noyés Né Oreilles Naissances Bébés Tortues Animaux Agonisants Invasions Araignées-loup Femme Tuée
Elle perd ses parents noyés, après la mort de son mari dans l'attentat de Trèbes
 
En Mars dernier, cette Audoise avait perdu son mari : Jean Mazières a été la première victime de l'attentat de Trèbes. Lundi, le sort s'est acharné sur la veuve de ce viticulteur à la retraite. Ses parents, âgés de 91 et 94 ans ont péri à Trèbes dans les inondations.
L'habitante de Villdubert avait perdu son mari Jean sous les balles de Redouane Lakdim dans un Super U de Trèbes.
Dans la nuit de dimanche à lundi, la femme a perdu ses deux parents octogénaires, noyés dans les violents inondations qui ont frappé le département.
'Elle était assommée quand elle a appris la nouvelle, bien sûr', témoigne 
Marc Rofes, le maire de la commune. 'Les premiers mots qu'elle m'a dit sont: 'Il y a quelque chose qui s'acharne contre moi cette année, ce n'est pas possible, il faut que ça se passe, que ça s'arrête'.
Défiguré Cancer Fillette Décès Parents Noyés Né Oreilles Naissances Bébés Tortues Animaux Agonisants Invasions Araignées-loup Femme Tuée
Né sans oreilles, ce lapin en a des fausses tricotées par sa proprio et c'est super choupinou
 
Cet adorable petit lapin est né sourd et sans oreilles, mais Rodajia Welch, sa propriétaire de 22 ans lui en a tricoté en laine pour qu'elle ne se sente pas différente de ses frères et soeursMimi a maintenant une belle collection d'oreilles de lapin roses et blanches, des oreilles de souris et même des couronnes de fleurs.
Défiguré Cancer Fillette Décès Parents Noyés Né Oreilles Naissances Bébés Tortues Animaux Agonisants Invasions Araignées-loup Femme Tuée
Des bébés tortues naissent sur une plage française en bord de Méditerranée
 
C'est une première en France sur le littoral méditerranéen ! Plus d'une soixantaine d'½ufs de tortue cacouanne ont éclos dimanche dernier sur une plage à proximité de Palavas. Les bébés tortues ont pu rejoindre la mer après avoir rampé le long du sable et des galets.

65 bébés tortues rejoignent la mer Méditerranée
C'est le Centre d'études et de sauvegarde des tortues marines de Méditerranée(CESTMed) qui a publié l'information dimanche soir sur sa page Facebook. C'est la première fois qu'un tel phénomène est observé le long du littoral méditerranéen, en France. C'est précisément 65 bébés tortues cacouannes qui ont créé la surprise. Si cette espèce est présente un partout sur le globe, ainsi que dans la Méditerranée, ses sites de pontes méditerranéens se trouvent plutôt en Grèce et en Turquie, ainsi qu'en Italie du Sud. Une tortue avait pondu des ½ufs sur une plage de Corse en 2006, mais ces derniers ne s'étaient pas développés correctement.

Un nid de bébés tortues piétiné tout l'été
Une tortue cacouanne aurait pondu ces ½ufs début juillet, au cours de la nuit. Les ½ufs étaient situés à une cinquantaine de centimètres de la surface. Après avoir creusé et pondu les ½ufs, la maman tortue est retournée à la mer. Sa progéniture s'est développée tout au long de l'été grâce à la chaleur. De nombreuses personnes ont sans doute marché sur le nid sans savoir ce qui se trouvait sous leurs pieds. C'est donc dimanche dernier que les bébés tortues ont vu le jour. Si la plupart d'entre eux ont pu rejoindre seuls la mer, les plus faibles ont été pris en charge par le CEST Med avant d'être relachés en début de semaine. Seuls trois sont encore sous surveillance
Défiguré Cancer Fillette Décès Parents Noyés Né Oreilles Naissances Bébés Tortues Animaux Agonisants Invasions Araignées-loup Femme Tuée
Des animaux blessés agonisants dans leur cage dans ce 'parc safari de l'enfer'
 
Des images prises au Safari Park Zoo à Fier en Albanie, montrent un lion souffrant de malnutrition sévère avec une blessure à l'oeil, un loup maigre et d'autres animaux qui croupissent dans de minuscules cages en béton peu hygiéniques. Le photographe qui a pris ces photos demande maintenant aux autorités albanaises de prendre des mesures contre les pires conditions de protection des animaux que les vétérinaires n'aient jamais vues.
'Tous les animaux sont gardés dans de minuscules cages en béton peu hygiénique, sans possibilité de se retirer des éléments ni des regards indiscrets des visiteurs du zoo. Les animaux souffrent d'un éventail de problèmes physiques et psychologiques dû aux conditions misérables, aux soins vétérinaires inappropriés et au manque de régime alimentaire approprié.'
Défiguré Cancer Fillette Décès Parents Noyés Né Oreilles Naissances Bébés Tortues Animaux Agonisants Invasions Araignées-loup Femme Tuée
 France - 7 classes d'élémentaire fermées après l'invasion d'araignées-loup

Arachnophobes, passez votre chemin. Depuis mercredi 10 octobre, l'école Olympe-de-Gouges à Montpellier vivait au rythme de ces animaux à huit pattes. En effet, des araignées-loups avaient pris domicile de sept classes maternelles et élémentaires.  Les araignées-loups sont notamment connues pour transporter leurs petits sur leur abdomen. Elles ne sont pas dangereuses pour l'homme. 
Les locaux ont dû être fermés le temps de l'intervention d'une équipe de désinfection. En l'attente, les enfants sont répartis dans les autres classes, ce qui perturbe le fonctionnement de l'école entière.
Les services techniques de la commune ont assuré que ce mardi 16 octobre, il n'y avait plus aucun risque sanitaire pour les enfants à réintégrer les locaux. L'inquiétude perdure malgré tout puisque d'autres araignées-loups auraient été aperçues à l'extérieur des locaux.
Défiguré Cancer Fillette Décès Parents Noyés Né Oreilles Naissances Bébés Tortues Animaux Agonisants Invasions Araignées-loup Femme Tuée
Une jeune femme a été retrouvée tuée hier soir dans son appartement à Tourcoing rue de la Boule d'or. Nous ne connaissons pas les circonstances du drame. Mais la piste peut conduire vers un crime.
Défiguré Cancer Fillette Décès Parents Noyés Né Oreilles Naissances Bébés Tortues Animaux Agonisants Invasions Araignées-loup Femme Tuée

Tags : Défiguré - Cancer - Fillette - Décès - Parents - Noyés - - Oreilles - Naissances - Bébés - Tortues - Animaux - Agonisants - Invasions - Araignées-loup - Femme - Tuée

Aujourd'hui Journée Mondiale Don Organe Greffe 17/10/2018

Tags : Aujourd'hui - Journée - Mondiale - Don - Organe - Greffe

Mercredi 17 Octobre 2018 17/10/2018

Tags : Mercredi - 17 - Octobre - 2018

Journée Mondiale Don Organe Greffe 17/10/2018

 Journée Mondiale Don Organe Greffe
 Journée Mondiale Don Organe Greffe
 Journée Mondiale Don Organe Greffe
 Journée Mondiale Don Organe Greffe
 Journée Mondiale Don Organe Greffe
 Journée Mondiale Don Organe Greffe
 Journée Mondiale Don Organe Greffe
 Journée Mondiale Don Organe Greffe
Don d'organes

Le don d'organes est le prélèvement d'organes et de tissus (on parle dans ce cas de don de tissus) d'un corps humain (appelé donneur) pour traiter des patients (appelés receveurs) dont les organes essentiels sont gravement atteints. Le prélèvement chirurgical peut s'effectuer sur des personnes mortes en état de mort cérébrale(don d'organes post mortem) ou sur des personnes vivantes (don d'organe de son vivant). Il s'agit de la première étape avant la réalisation d'une transplantation chez un receveur.
Un grand nombre d'organes peuvent être donnés et permettre ainsi de sauver des vies humaines, ou en améliorer grandement la qualité. La majorité des greffes sont réalisées à partir d'organes prélevés sur des personnes mortes, en état de mort encéphalique.
Sous certaines conditions bien précises (contraintes temporelles notamment) les organes (rein et foie) de personnes en arrêt cardiaque et respiratoire définitif, après échec de réanimation, peuvent être prélevés (voir Prélèvement d'organes à c½ur arrêté). On sait aujourd'hui que les résultats des greffes de ces organes sont aussi bons que ceux provenant de donneurs en mort encéphalique.
La compatibilité HLA est de moins en moins indispensable, compte tenu des progrès des traitements immunosuppresseurs. Néanmoins, lorsque cette compatibilité est grande, le traitement peut être allégé.
Le don d'organe se différencie du don du corps à la science. Ce dernier a pour but de faire progresser la médecine ainsi que les connaissances et le savoir-faire des chercheurs et des étudiants. On peut être donneur d'organes et donner en même temps son corps à la science.
Législations

La législation du don d'organes dépend de chaque pays.
 
Belgique
 
Depuis la loi du 13 juin 1986, toute personne inscrite au Registre de la Population ou au Registre des Étrangers depuis plus de six mois est réputée être donneur d'organes, sauf s'il est établi qu'une opposition a été exprimée, dans le cas contraire et selon la loi belge, le « qui ne dit mot consent » est obligatoirement utilisé, mais très peu pratiqué.
Toute personne peut signaler expressément ses dernières volontés à cet égard dans un sens ou dans l'autre en remplissant un formulaire ad hoc à l'administration communale (formulaire de « prélèvement et transplantation d'organe après le décès »). Un tel geste permet d'inscrire la transplantation dans une logique de don choisi et assumé, et ainsi de dépasser sa dimension utilitaire.
 
Canada
 
Au Canada le don d'organe est régi par les provinces, cela relevant des ministères de la santé qui est un champ de compétence provincial. Cela dit, il existe certaines normes dictées par Santé Canada ainsi que certains organismes tel que le Conseil canadien pour le don et la transplantation (CCDT) qui agissent au niveau pancanadien. Pour ce qui est des normes fédérales, il y eut un tollé lorsqu'à la fin de l'année 2007 Santé Canada décida de ne plus accepter les dons des hommes ayant eu des rapports sexuels avec d'autres hommes dans les cinq années précédentes. Les médecins canadiens ainsi que la communauté gay protestent contre ce règlement et se déclarent « préoccupés du manque de consultation avec à la fois la communauté médicale et la communauté gaie et lesbienne  ; nous avons les technologies et les moyens de dépister des maladies dans le sang et les organes
 
France
 
La situation étant telle que le nombre de donneurs est largement inférieur au nombre de personnes dans l'attente d'une greffe, le régulateur cherche à augmenter le nombre de donneurs pour satisfaire le plus de demandeurs possible. "Le prélèvement et la greffe d'organes constituent une priorité nationale" (loi relative à la bioéthique de 2004).
Pour autant, le don d'organes est extrêmement réglementé en France. Les règles relatives au don d'organes sont très différentes selon qu'il s'agit d'un don post mortem ou d'un don d'organes de son vivant (don du vivant).
Le don post-mortem concerne les organes suivants : c½ur, foie, reins, poumons, pancréas, os et cartilage, cornées, peau, intestin, veines-artères, tendons, ligaments, valves cardiaques.
Le don du vivant concerne les reins, la peau, des fragments osseux et exceptionnellement le lobe hépatique et lobe pulmonaire (en pratique, il s'agit essentiellement du rein). Ces prélèvements du vivant se font majoritairement dans le cadre du cercle familial après une recherche de compatibilité auprès des proches. Les donneurs volontaires cherchent souvent à sauver un être cher.
 
La majorité des prélèvements se font toutefois sur des donneurs décédés.
 
Don post-mortem
 
Principe de consentement présumé
 
Le don d'organes post-mortem repose, depuis la loi Caillavet de 1976, sur le principe du « consentement présumé ». "Ce prélèvement peut être pratiqué dès lors que la personne n'a pas fait connaître, de son vivant, son refus d'un tel prélèvement" (loi de bioéthique).
Chaque Français est donc considéré comme un donneur potentiel après sa mort à moins de s'y être opposé de son vivant en s'étant inscrit dans le Registre National des Refus3, ce registre devant être obligatoirement consulté par les médecins dès qu'un prélèvement est envisagé. Cette inscription a valeur légale. Depuis le 23 janvier 2017, il est possible de s'inscrire en ligne à ce registre, en plus de la voie postale.
Conformément à la loi de bioéthique, si la personne morte n'était pas inscrite sur le registre national des refus ou n'avait pas fait part à ses proches de son opposition au don d'organes de son vivant, le prélèvement d'organes est possible.
 
Cas de figures du don
 
Un prélèvement est envisagé uniquement sur une personne morte, établie :

en état de mort encéphalique, attestée soit par deux électro-encéphalogrammes à activité isoélectriques, établis à quatre heures d'intervalle, ou bien plus employé actuellement, un angioscanner (permettant simultanément une étude morphologique des organes)
ou sur des personnes décédées après arrêt cardiaque protocole Maastricht (donneurs décédés après arrêt circulatoire suite à la limitation ou l'arrêt des thérapeutiques).
 
Volonté du donneur
 
En pratique, lorsqu'un prélèvement d'organes est envisagé, si l'équipe médicale n'a pas directement connaissance de la volonté du défunt, elle doit s'efforcer de recueillir auprès de ses proches sa position sur le don de ses organes, éventuellement exprimée de son vivant, par tout moyen ; il s'agit du rôle du Médecin Réanimateur, assisté de l'Infirmier(e) Coordinateur de prélèvement d'organes, de l'établissement de soins.
La situation est beaucoup plus simple si la personne morte a fait connaître de son vivant sa volonté de donner ses organes.
Pour cela, différents organismes proposent gratuitement des cartes de donneur d'organes, comme la carte d'ambassadeur du don d'organes et de tissus de l'association France ADOT reconnue d'utilité publique depuis 1978. La carte SESAM Vitale II comporte également un champ permettant à tout médecin de mentionner que son titulaire est informé à propos de la loi sur le don d'organes.
Pour autant, les cartes de donneur ne sont pas des document légaux (le consentement étant présumé) et, en pratique, ne sont retrouvées que très rarement lorsqu'un don d'organes est envisagé. Il est donc recommandé de faire connaître sa volonté à ses proches, pour qu'ils puissent en témoigner.
 
Anonymat
 
Le don d'organes post-mortem est totalement anonyme : le receveur ne connaît pas l'identité du donneur et la famille du donneur l'identité des différents receveurs. Il a cependant existé une exception notoire : lors d'une greffe de visage, la famille de la donneuse a su l'identité de la receveuse du fait de sa médiatisation a posteriori.
 
Don d'organes de son vivant
 
Dans la majorité des cas, le don du vivant concerne un rein.
 
Principes de libre consentement et de gratuité
 
Le don du vivant est gratuit et librement consenti. Le don est par définition non rémunéré car l'organe n'est pas considéré comme un objet patrimonial au sens juridique, conformément au principe de non-patrimonialité du corps humain.
 
Quelque que soit le lien entre le donneur et le receveur, toute forme de pression psychologique ou financière est interdite par la loi.
 
Lien entre le donneur et le receveur
 
Une personne majeure vivante, volontaire et en bonne santé peut donner un rein dans les conditions définies par la loi de bioéthique française du 7 juillet 2011 qui a élargi le cercle des donneurs vivants d'organes qui peuvent être le père ou la mère et, par dérogation, un fils ou une fille, un frère ou une s½ur du receveur, son conjoint, ses grands-parents, oncles ou tantes, cousins germains et cousines germaines ainsi que le conjoint du père et de la mère.
Le donneur peut également être toute personne apportant la preuve d'une vie commune d'au moins deux ans avec le receveur ainsi que toute personne pouvant apporter la preuve d'un lien affectif étroit et stable depuis au moins deux ans avec le receveur.
 
Don croisé
 
Depuis 2011 est également autorisé le « don croisé » d'organes entre deux paires donneur/receveur répondant chacune aux conditions relationnelles du don et de la greffe d'organe mais non compatibles.
Celui-ci consiste pour le receveur potentiel à bénéficier du don d'une autre personne ayant exprimé l'intention de don et également placée dans une situation d'incompatibilité à l'égard de la personne dans l'intérêt de laquelle le prélèvement peut être opéré, tandis que cette dernière bénéficie du don du premier donneur. En cas de mise en ½uvre d'un don croisé, les actes de prélèvement et de greffe sont engagés de façon simultanée respectivement sur les deux donneurs et sur les deux receveurs. L'anonymat entre donneur et receveur est respecté. La loi a été votée en 2011, le décret d'application est paru à la fin de 2012 et le programme de dons croisés a début en octobre 2013.
Pour cela un logiciel informatique d'appariement a été créé, inspiré par les travaux des lauréats du prix Nobel d'économie 2012, les Américains Alvin Roth et Lloyd Shapley. Il met en relation des pairs de donneur-receveur incompatibles. Pour que le mécanisme d'appariement se mette en place, il faut au moins 50 couples de volontaires. À l'inverse d'autre pays comme les États-Unis, France n'autorise que l'appariement croisé entre deux paires de donneur-receveur. Les triplets et chaînes sont donc interdits
 
Information du donneur et décision d'autorisation du don
 
Le candidat au don doit être informé des risques liés à l'intervention et de la possibilité d'un échec de la greffe. Il est auditionné par un Comité d'Experts Donneur Vivant organisé par l'Agence de la Biomédecine. Ce comité composé de cinq membres dont trois médecins s'assure de la justification médicale du prélèvement et de la greffe d'organe, de la compréhension de l'information reçue et de l'absence de contrainte.
La décision d'autoriser ou non le don délivrée par le Comité n'a pas à être motivée. Le donneur doit confirmer son accord auprès du magistrat du Tribunal de Grande Instance de son lieu de résidence. Son accord est révocable à tout moment. Le don est un acte gratuit mais doit être financièrement neutre pour le donneur. L'établissement où a lieu le prélèvement doit prendre en charge les frais de transports, d'hébergement hors hospitalisation, de suivi médical et une éventuelle perte de revenu.
Une enquête nationale sur la qualité de vie des donneurs vivants de rein a été élaborée et mise en ½uvre par l'Agence de la biomédecine et le service d'Épidémiologie et Évaluation Cliniques (EEC) du CHU de Nancy. Les personnes interrogées avaient été prélevées entre le 30 juin 2005 et le 1er mars 2009. À 98 % les personnes interrogées se déclarent prêtes à refaire leur geste
 
Japon
 
À la suite de l'adoption de la loi sur les transplantations d'organes , zōki no ishoku ni kansuru hōritsu?) en 1997, un donneur au Japon devait avoir au minimum 15 ans, avoir précisé sa volonté de don par écrit, et sa famille devait également donner son accord Du fait de cette loi, le nombre de greffes sur l'archipel a été extrêmement faible depuis lors (81 en 12 ans), et de nombreux demandeurs se sont fait transplanter à l'étranger, principalement aux États-Unis.
En juin 2009, quatre amendements étaient en discussion au Parlement japonais afin de simplifier les conditions de don, et de renforcer la définition de « mort cérébrale». L'autorisation de don d'organe pour les enfants a été votée, et le système du double consentement aboli : « en l'absence de document écrit, une personne est considérée par principe comme donneuse potentielle, sauf si la famille s'y oppose ». De plus, la mort cérébrale est désormais légalement considérée comme mort, les organes du patient défunt peuvent donc désormais être transplantés.
La loi entre finalement en vigueur le 17 juillet 2010, cependant seuls 13 % des hôpitaux sont alors capables de réaliser un prélèvement d'organe chez un mineur, 39 % devraient l'être fin 2010. Le premier don d'organe sans accord écrit du donneur a lieu le 9 août 2010.
 
Luxembourg
 
Une loi de 1982 règle le prélèvement de substances d'origine humaine
 
L'article 2 de cette loi dispose qu'on peut prélever des substances d'origine humaine sur une personne vivante si elle est majeur et jouissant de son intégrité mental et si l'opération est fait en vue d'une greffe. Le donneur doit avoir consenti librement et par écrit.
L'article 3 dispose qu'on peut prélever des substances d'origine humaine sur une personne vivante mineur en vue d'une greffe sur son frère ou sa s½ur. Le donneur doit être capable de discernement. Son représentant légal (c'est-à-dire celui qui exerce sa tutelle sur lui) et un comité de 3 personnes expertes en la matière composé de 2 médecins au minimum nommé par le ministre de la santé doivent autoriser le prélèvement. Le donneur doit également avoir consenti librement et par écrit. Si le père et la mère ne sont pas d'accord s'ils vont autoriser ou refuser le prélèvement, leur dissentement vaut refus.
L'article 4 dispose qu'avant le prélèvement de substances sur une personne vivante, des examens médicaux doivent être réaliser afin d'évaluer et de réduire les risques pour la vie et la santé du donneur.
L'article 5 dispose que le médecin doit avertir le donneur et son représentant légal s'il est mineur des conséquences médicales, sociales et psychologiques possibles de l'opération et de l'intérêt que représente la greffe pour le receveur avant de réaliser le prélèvement.
L'article 6 dispose qu'on peut prélever des substances d'origine humaine sur un cadavre dans un but thérapeutique ou scientifique, tant que la personne morte n'a pas refusé par écrit de son vivant un tel prélèvement.
L'article 7 dispose que si la personne morte sur le cadavre de laquelle on souhaite faire un ou plusieurs prélèvements était incapable au moment du décès (c'est-à-dire si elle était mineur; ou si elle était majeur, mais qu'un jugement du juge des tutelles l'a placée sous tutelle), le prélèvement ne peut être fait qu'avec l'autorisation du représentant légal et si la personne était capable de discernement qu'elle n'ait pas fait part de son refus par écrit.
L'article 8 dispose que pour pouvoir prélever des substances sur un cadavre, cette personne devait avoir son dernier domicile au Luxembourg.
L'article 9 dispose que le médecin a l'obligation, avant de prélever des substances sur un cadavre, de vérifier que la personne ne s'y est pas opposé.
L'article 10 dispose que lorsqu'un agent remet une carte d'identité ou un passeport à un étranger, il doit également remettre à cette personne une formule de déclaration à 2 options que l'intéressé peut remplir s'il entend exprimer qu'il est ou qu'il n'est pas donneur après sa mort. Par ailleurs, tout écrit où un étranger accepte ou refuse un prélèvement de substances sur son cadavre après sa mort est valable s'il est signé.
L'article 11 dispose qu'on ne peut prélever des substances sur un cadavre que si la mort a été constaté par deux médecins qui ne participent pas aux opérations ni aux recherches ultérieures.
L'article 12 dispose que le médecin qui va procéder à un ou plusieurs prélèvements a l'obligation de dresser un procès-verbal des investigations qu'il a fait en vertu des articles 7, 8, 9 et 11.
L'article 13 dispose qu'il est interdit de révéler l'identité du donneur au receveur, ni l'identité du receveur à la famille du donneur.
 
Portugal
 
Le don d'organes est autorisé. Dès lors que la personne n'a pas exprimé de son vivant son refus que son corps ne subisse un prélèvement d'organe à sa mort, le consentement est présumé. Avant le prélèvement d'organes, a lieu un entretien avec la famille pour connaitre la volonté de la personne.
 
Suisse
 
La Suisse ne connaît pas le consentement présumé à prélever un organe sur les personnes décédées. Le don est subordonné au consentement libre, éclairé et explicite de la personne avant son décès.En 2013, le nombre de patients transplantés a été de 470, et 73 personnes sont décédées, faute de n'avoir pas pu recevoir un don d'organe, contre 53 en 2012. Au début 2014, quelque 1270 personnes étaient en attente d'un organe. Les décès en Suisse concernent surtout les personnes en attente d'une transplantation d'un foie ou d'un c½ur.
 
Autres pays

En Israël, depuis janvier 2010, le porteur d'une carte de donneur d'organe est prioritaire pour l'attribution d'un organe par rapport à un patient de gravité identique mais non porteur d'une carte de donneur, et ce dans le but d'inciter le don d'organe
En Égypte, un projet de loi sur le don d'organes à partir de donneurs vivants veut réguler les greffes illégales afin de freiner le commerce d'organes illicite
 
Don d'organe de son vivant
 
Une personne majeure vivante, volontaire et en bonne santé peut donc donner un rein dans les conditions définies par la loi. Le candidat au don doit être informé des risques liés à l'intervention et de la possibilité d'un échec de la greffe.
Le don du vivant est essentiellement pratiqué pour le rein. Plus rarement, on peut aussi prélever et greffer une partie du foie d'un donneur vivant. Lors d'un don de rein de son vivant, l'un des deux reins du donneur est prélevé, sachant qu'il est possible de vivre normalement avec un seul rein, avec, toutefois, un risque, très légèrement augmenté d'insuffisance rénale à long terme. La fonction rénale s'altère après l'intervention avec un débit de filtration glomérulaire abaissé d'un tiers, sans conséquence. Pour les jeunes femmes, il existe une légère majoration du risque de survenue d'une hypertension artérielle gravidique ou d'une pré-éclampsie mais l'immense majorité des grossesses se déroule sans problème.
Les bénéfices du don du vivant sont un accès à la greffe dans des délais plus courts, la diminution du temps de dialyse et des organes qui fonctionnent mieux et plus longtemps

Greffe

En médecine, une greffe ou transplantation est une opération chirurgicale consistant à remplacer un organe malade par un organe sain, appelé « greffon » ou « transplant » et provenant d'un donneur. La différence entre transplantation et greffe est que la première est réalisée avec une anastomose chirurgicale des vaisseaux sanguins nourriciers et/ou fonctionnels, alors que la seconde est avasculaire. Font donc l'objet de transplantations les organes (généralement) : c½ur, poumon, foie, reins, tandis que les greffes concernent la cornée, la moelle, etc.
Des greffes sont imaginées dans les mythologies égyptiennes et gréco-romaines ou dans les miracles chrétiens (Côme et Damien greffant une jambe de Maure pour remplacer la jambe nécrosée d'un patient). Le premier témoignage crédible d'une autotransplantation est dû à Sushruta 800 ans av. J.-C. qui décrit des greffes de peau sur les nez amputés des criminels. Au Moyen Âge, les savants pratiquent surtout la greffe végétale. Au xvie siècleGaspare Tagliacozzi réalise avec succès des autogreffes de nez mais échoue dans les allogreffes. Le xviiie siècle voit le développement des expérimentations de greffes sur animaux qui aboutit en 1902 à la première autogreffe réussie d'un rein sur un chien par Emerich Ullmann.
C'est vers 1906 que les premières greffes d'organes sur l'homme ont lieu mais elles se soldent toutes par des échecs entraînant la mort du « cobaye humain ». Mathieu Jaboulay et son interne Alexis Carrel font les toutes premières greffes de reins de porcs ou de chèvres sur des femmes mais elles échouent : les patientes atteintes d'insuffisances rénales meurent en quelques jours Ces échecs permettent de découvrir un des principaux obstacles de la greffe : le rejet. L'origine de ce dernier a été attribuée à un problème immunologique dès les années 1950. Les premières tentatives pour pallier ce problème consistaient à réaliser une irradiation de l'organisme receveur, conduisant à la destruction quasi totale des cellules immuno-compétentes et permettant une acceptation prolongée du greffon Différents médicaments anti-rejets furent testés par la suite, dont les corticoïdes, la mercaptopurine en 1959, puis l'azathioprine en 1961, permettant d'effectuer des transplantations chez l'homme sans recours à l'irradiation.

Le 7 décembre 1905 a eu lieu la première greffe de cornée avec succès, par le docteur Eduard Zirm (1863-1944). Le donneur, était un jeune garçon de 11 ans devant subir une énucléation d'un ½il blessé mais à la cornée intacte. D'autres tentatives avaient été décrites avant cette date mais avaient abouti à des échecs.
La première transplantation rénale à partir d'un donneur vivant a eu lieu en 1952 sur le jeune Marius Renard par l'équipe de Louis Michon à l'Hôpital Necker à Paris, les suites néphrologiques étant assurées par Jean Hamburger. Le jeune homme mourut 21 jours plus tard.
En 1954, alors que les sites de Boston et de Paris (équipe de René Küss et Jean Hamburger) sont en concurrence, l'américain Joseph Murray réalise la première transplantation rénale réussie au monde, en la pratiquant sur des jumeaux monozygotes.
La première transplantation de moelle a été faite en 1957 par Edward Donnall Thomas.
La première transplantation de foie a eu lieu en 1963 par le Pr Thomas Starzl.
La première transplantation cardiaque a eu lieu en 1967 par le professeur Christiaan Barnard en Afrique du Sud. La survie n'a été alors que de 18 jours.
On peut citer en France le Professeur Edmond Henry qui réussit la 1re transplantation cardiaque sur Emmanuel Vitria qui vécut avec une telle transplantation de 1968 à 1987.
La première greffe du foie en France, suivie d'une survie relativement prolongée pour l'époque, a été réalisée par Jean Paul Clot et Henri Garnier, en 1968.
La première greffe de moelle osseuse a eu lieu en 1968.
1979 : première greffe de trachée.
En 2005, première greffe à l'aide d'un segment d'aorte.
En 2008, une greffe de bronche souche gauche est effectuée en Espagne, le greffon étant la trachée d'un donneur préparé de telle sorte qu'il ne soit plus nécessaire d'avoir un traitement immunosuppresseur
La première transplantation du poumon a eu lieu en Belgique en 1968.
La première greffe de larynx réussie a eu lieu en 1998 par le Pr Marshall Strome (Cleveland, Ohio) sur le patient Timothy Heidler qui a ainsi recouvré l'usage de la parole. Il s'agit de la première greffe d'organe non essentielle à la survie.
La première double transplantation de mains (avec avant-bras) a eu lieu en janvier 2000 (Pr Dubernard).
En 2003 eu lieu la première transplantation de langue à Vienne.
La première transplantation partielle de visage a eu lieu au CHU d'Amiens par les équipes de Bernard Devauchelle et Jean-Michel Dubernard en novembre 2005 sur Isabelle Dinoire.
En 2006, la première transplantation de pénis est effectuée à l'hôpital de Guangzhou (Chine) par l'équipe du docteur Weilie Hu. En dépit de l'absence de signes de rejet, le patient a demandé l'ablation du greffon après 14 jours.
En 2008, le 1er août, la première transplantation de deux bras entiers a été réalisée en Allemagne à la clinique universitaire de Munich, par une équipe de 40 personnes sous la direction des professeurs Christoph Hijhnke et Edgar Biemer.
En 2009, le 4 et 5 avril, une greffe simultanée du visage et des mains sur un homme brûlé lors d'un accident est réalisée à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil. Les greffes sont dirigées par le professeur Laurent Lantiéri et le docteur Jean-Paul Méningaud pour la greffe du visage, et par le docteur Christian Dumontier pour la greffe des mains.
En 2010 a lieu la première greffe totale de visage par une équipe espagnole.
En 2014, première greffe d'utérus à Göteborg qui a permis la naissance d'un enfant.
En 2017, publication de la première transplantation de pénis.
 
Types de greffe
 
Les types de greffes peuvent être classés suivant l'origine du greffon :

autogreffe : le greffon appartient au receveur. Il s'agit essentiellement de tissus ou de cellules ;
isogreffe : le greffon appartient au jumeau monozygote du receveur, cas par essence rarissime ;
allogreffe : le donneur et le receveur appartiennent à la même espèce. C'est le cas le plus fréquent ;
xénogreffe : le donneur est d'une espèce différente mais proche génétiquement du receveur. Les xénogreffes sont pour l'instant essentiellement expérimentales.
 
Organes transplantés
 
Les transplantations les plus fréquentes sont les transplantations du rein. On pratique également des transplantations du foie, du c½ur, des poumons, du bloc c½ur/poumons, du pancréas et plus rarement de l'intestin.
On sait également greffer des tissus : cornéeosvalves cardiaques ou vaisseaux sanguins, ligaments, tendons, épiderme, ainsi que des cellules (moelle osseuse). Il existe également des techniques expérimentales de transplantations de tissus composites (main, partie du visage).
Certaines transplantations permettent de sauver une vie, d'autres d'éviter de lourds traitements (la transplantation du rein permet par exemple d'éviter la dialyse).
Il doit exister une certaine compatibilité immunologique entre le receveur et l'organe transplanté afin de diminuer le risque de rejet (réaction du système immunitaire du receveur contre l'organe transplanté ou greffé pouvant conduire à la destruction de ce dernier). Au minimum, une compatibilité au niveau du groupe sanguin est requise. La meilleure adéquation possible, quant au groupe HLA, reste souhaitable, même si elle est moins impérative.
La transfusion sanguine n'est pas considérée comme une greffe car elle ne pose pas les mêmes problèmes : le sang du donneur n'exige qu'une compatibilité de groupe sanguin et aucun traitement immunosuppresseur n'est requis, les éléments sanguins transfusés n'étant là que pour permettre au patient de passer un cap et étant progressivement remplacés par ceux de ce dernier.
Une fois greffé, l'organisme des receveurs considère le nouvel organe comme un objet étranger. Le malade doit donc suivre un traitement immunosuppresseur à vie pour éviter le rejet du greffon (sauf pour les tissus)
 
À partir d'un donneur en état de mort encéphalique
 
C'est un état très différent du coma, puisque le cerveau est définitivement détruit.
 
La mort encéphalique, définie comme la "destruction du tronc cérébral associée à celle des hémisphères du cerveau", est un état très rare (environ 3 000 identifiés en France sur environ 500 000 décès).
Son diagnostic doit être effectué par deux médecins non impliqués dans une quelconque activité de transplantation. La mort encéphalique est déclarée après examen clinique constatant :

l'absence de conscience ;
l'absence de réflexes du tronc cérébral ;
l'absence de ventilation spontanée ;
la destruction totale et définitive du cerveau, confirmée par deux encéphalogrammes et une artériographie cérébrale.
 
À partir d'un donneur vivant
 
Une personne en bonne santé a la possibilité de donner un organe de son vivant. C'est le cas par exemple du rein, d'une partie du foie ou très rarement d'un lobe pulmonaire. On peut en effet vivre en bonne santé avec un seul rein, une partie du foie (car c'est un organe qui se régénère rapidement) ou une partie d'un poumon.
Ce don n'est possible que si le donneur est majeur et proche du receveur. En France, la loi de bioéthique encadre les conditions dans lesquelles une personne peut donner un organe de son vivant. Depuis la révision de la loi de bioéthique du 7 juillet 2011, ce don est possible pour "toute personne ayant une relation étroite et stable depuis au moins deux ans avec le receveur"  Cet élargissement du cercle des donneurs vivants est applicable depuis le 8 juillet 2011, date de publication de la loi au Journal Officiel.
Par ailleurs, la publication d'un décret d'application a rendu possible en 2012 la réalisation de dons croisés. Il s'agit d'une autre nouveauté de la loi de bioéthique : en cas d'incompatibilité entre la personne ayant exprimé l'intention de don et la personne dans l'intérêt de laquelle le prélèvement peut être opéré en vertu des premier ou deuxième alinéas, rendant impossible la greffe, le donneur et le receveur potentiels peuvent se voir proposer le recours à un don croisé d'organes. Celui-ci consiste pour le receveur potentiel à bénéficier du don d'une autre personne ayant exprimé l'intention de don et également placée dans une situation d'incompatibilité à l'égard de la personne dans l'intérêt de laquelle le prélèvement peut être opéré, tandis que cette dernière bénéficie du don du premier donneur.
Les transplantations issues de donneur vivant les plus fréquentes concernent le rein, le risque pour le donneur étant extrêmement faible. Elles présentent en outre plusieurs avantages pour le receveur : elles fonctionnent mieux et plus longtemps que les greffes de rein à partir de donneur décédé. En outre, elles permettent de raccourcir ou de supprimer la période difficile d'attente en dialyse, ce qui comporte des avantages considérables sur les plans familiaux, personnels et professionnels. En raison de leurs avantages mais aussi de l'importance de la pénurie de greffons provenant de donneurs décédés, les greffes rénales à partir de donneurs vivants devraient être amenées à se développer en France dans les années qui viennent. Pour le foie et le poumon, les risques pour le donneur sont beaucoup plus importants et ces greffes sont de moins en moins pratiquées en France, hormis en pédiatrie pour le foie.
 
Sur donneur décédé après arrêt cardiaque
 
Sous certaines conditions bien précises (contraintes temporelles notamment) les organes (rein, foie, poumons) de personnes en arrêt cardiaque et respiratoire définitif peuvent être prélevés. On sait aujourd'hui que les résultats des greffes de ces organes sont aussi bons que ceux provenant de donneurs en mort encéphalique. Des programmes de ce type ont démarré en France fin 2006. On estime qu'ils pourraient conduire à augmenter d'environ 30 % le nombre de greffons disponibles.
Selon le protocole français, anglais et espagnol, le diagnostic d'arrêt circulatoire persistant est évoqué devant la constatation de l'absence d'une reprise d'activité cardiaque au bout de 30 minutes de réanimation médicalisée bien conduite, réalisée sur les lieux de l'intervention. Devant cet échec de la réanimation médicale, le transfert du patient est alors envisagé vers un centre hospitalier et les man½uvres thérapeutiques (ventilation mécanique, massage cardiaque continu) sont poursuivies. Le constat de décès, comportant la constatation d'un arrêt cardiaque irréversible pendant 5 minutes après l'arrêt des man½uvres de réanimation, est effectué en milieu intrahospitalier et l'éventualité d'un prélèvement peut être envisagée. Le prélèvement est alors effectué idéalement le plus tôt possible (le temps entre la constatation du décès et la mise en conditionnement du greffon pour le transport ne devant pas excéder la demi-heure pour le foie, dans l'heure pour les reins).
Le donneur peut être également décédé depuis quelques heures, auquel cas, des prélèvements de tissus en chambre mortuaire sont possibles.
 
La vente d'organes
 
La vente d'organes est strictement interdite en France, elle est considérée comme un délit et est punie par la loi : tout contrevenant risque sept ans de prison et 100 000 ¤d'amende. Le don et la greffe d'organes sont en France l'activité médicale la plus réglementée, dont l'organisation est encadrée par l'Agence de la Biomédecine.
Sur le plan international, bien que posant un problème d'éthique et de sécurité sanitaire, c'est une pratique qui se développe : près de 5 % des transplantations seraient faites sur cette base (achat d'un organe d'un « donneur », essentiellement issu d'un pays pauvre). Près de 10 % des transplantations de rein au niveau mondial se feraient également par ce biais.
 
Bilan des greffes
 
En France
 
Le rapport d'activité 2008 de l'Agence de la Biomédecine permet de prendre la mesure de la situation de pénurie d'organes en France.
En 2017, 23 828 patients ont été en attente d'une greffe d'organes. Parmi eux, 18 793 attendaient un rein. 6105 d'entre eux ont pu être greffés à partir de 1796 personnes décédées et donneurs vivants, soit 25,6 % des patients. En ce qui concerne le rein, 3782 greffes ont été réalisées, ce sont donc seulement 20,1 % des patients en attente qui ont pu être transplantés. Les greffes de reins provenant de donneurs vivants ne représentaient que 16,15 % du total (611 patients). Cette proportion reste très faible en comparaison à celle de beaucoup de nos voisins européens, comme le Royaume-Uni (800).
L'Agence de la biomédecine a rendu public les chiffres de 2017 : 6105 personnes ont bénéficié d'une greffe, ce qui correspond à 214 personnes de plus qu'en 2016. L'étude a également précisé qu'en 2017, plus de 57 000 personnes sont porteuses d'un greffon fonctionnel.

Aussi, d'après l'Agence de la Biomédecine, sur les 24 147 personnes ayant bénéficié d'une greffe entre 1993 et 2005 :
 90,4 % étaient en vie un an après leur opération, et
62,5 % étaient en vie dix ans après leur opération.
 Plus de 200 malades décèdent, chaque année, faute de greffon. Il convient de souligner que ces décès recensés ne reflètent pas totalement la réalité. En effet, les patients dont l'état de santé se dégrade en raison d'une trop longue attente sont en général désinscrits de la liste lorsque leurs médecins estiment qu'ils ne sont plus en état de recevoir une greffe. Les morts liés à la pénurie sont donc vraisemblablement sensiblement plus nombreux.
 Par ailleurs, alors que 46 872 malades étaient dialysés en France au 31 décembre 2016, 17 810 étaient inscrits en liste d'attente de greffe rénale, alors même que l'on sait que les contre-indications à la transplantation rénale sont devenues marginales, y compris pour les patients les plus âgés . Il existe donc des difficultés profondes d'accès à la liste d'attente (par exemple, 41 % des patients de moins de 60 ans ne sont toujours pas inscrits sur la liste d'attente 12 mois après le démarrage de la dialyse), qui se traduisent par une sous estimation vraisemblablement très importante des besoins de la population en termes de transplantation rénale.
La source de don d'organes que représente la mort encéphalique est très limitée. Ainsi, il a été récemment montré que le nombre maximal de donneurs potentiels de ce type était environ de 4 000 chaque année, alors qu'il en faudrait 11 000 pour répondre aux besoins. 3 539 donneurs potentiels en EME (état de mort encéphalique) ont été recensés en France en 2017. On constate donc que l'on est désormais très proche du niveau optimal. Cela implique que si l'amélioration du recensement et la diminution du taux de refus des proches doivent demeurer des priorités, elles ne seront quoi qu'il en soit pas suffisantes pour répondre de manière satisfaisante aux besoins des patients en attente de greffe. Le recours à d'autres sources de prélèvement (donneurs décédés à la suite d'un arrêt cardiaque, donneurs vivants) apparaît désormais comme un impératif.
 
Dans les autres pays
 
En 2016, en Grande-Bretagne, 4 692 transplantations ont été faites alors que la liste d'attente comportait près du double de patients (9788).
Compte tenu de ses avantages, la transplantation de rein à partir d'un donneur vivant progresse depuis quelques années. La France reste en retrait par rapport à d'autres pays (Norvège, États-Unis, etc.). Compte tenu des faibles risques encourus par les donneurs, les questions éthiques qu'elle soulève sont moins aiguës que pour le foie ou le poumon
La recherche se tourne vers la xénogreffe, notamment à partir du cochon. L'objectif est de modifier les gènes de l'animal afin que ses organes ne soient pas rejetés immédiatement, mais d'autres risques sont afférents, notamment de transmission de virus de l'animal à l'homme.
Les résultats du graphique prouvent que les choix de société et le volontarisme politique peuvent avoir un grand impact sur le nombre de greffes réalisées dans un pays.
Les résultats des greffes s'améliorent régulièrement, c'est aujourd'hui une technique fiable et validée. Certains greffés le sont maintenant depuis près de 40 ans, ce qui leur a permis de vivre pratiquement l'intégralité d'une vie. Michel Raymond Corniglion est le plus ancien greffé cardiaque au monde (greffé depuis 1981), et Edith Helm, a longtemps été la plus ancienne greffée du rein (greffée en 1956, elle est décédée en 2011 à l'âge de 76 ans).
 
Risques des greffes
 
Le risque de l'intervention est majoré du fait de la fragilité du patient receveur.
Le principal risque est celui du rejet de greffe : il peut être aigu ou chronique et se traduire par la perte rapide et irréversible du greffon ou une lente dégradation de la fonction de ce dernier. Ce risque est diminué par le traitement antirejet et la surveillance régulière, permettant de détecter les signes avant-coureurs d'un rejet débutant et sa prise en charge.
À moyen et à long terme, du fait des traitements immunosuppresseurs requis, il existe une majoration du risque d'infections et de cancers (en premier lieu les lymphomes non hodgkiniens).
 
Certains produits à haute teneur en caféine sont contre indiqué même après la greffe
 
Chiffres
 
En 2017, en France, selon l'Agence de la BioMédecine :

23 828 patients ont eu besoin d'une greffe ;
6 105 greffes ont été réalisées ;
4 928 greffes de cornées ont été réalisées ;
donneurs : sur 3 539 personnes en état de mort encéphalique, 1 796 ont été prélevés.
 
Organes greffés en 2017 sur 6 105 personnes, selon l'Agence de la Biomédecine en France :

c½ur : 467 soit 7,6 % ;
c½ur-poumons : 6 soit 0,10 % ;
poumons : 378 soit 6,2 % ;
foie : 1 374 soit 22,51 % ;
rein : 3 782 soit 61,95 % ;
pancréas : 96 soit 1,57 % ;
intestin : 2 soit 0,03 %.
 
Le rein est donc la première opération de greffe réalisée en France avec 3 782 patients greffés en 2017, soit 61,95 % des greffes. La greffe d'intestin reste anecdotique avec deux interventions réalisées en 2017.

Tags : Journée - Mondiale - Don - Organe - Greffe

Bonne Soirée Bonne Nuit 16/10/2018

Tags : Bonne - Soirée - Nuit

Funérailles Couples Renversés Décédés 16/10/2018

Ce jeudi, auront lieu les funérailles d'Agnés et de Philippe. Le couple a été renversé devant l'hôpital de Roubaix le Jeudi 11 octobre 2018. 
L'assassin est toujours entrain de courir.. 
Reposez en paix.

Tags : Funérailles - Couples - Renversés - Décédés

Bon Après Midi 16/10/2018

Tags : Bon - Après - Midi

Aujourd'hui Journée Mondiale Colonne Vertébrale 16/10/2018

Tags : Aujourd'hui - Journée - Mondiale - Colonne - Vertébrale